Métiers de la 2e ligne quels efforts ?

Rédigé le 21/09/2021


Un travail de revalorisation a été demandé aux branches professionnelles concernant les métiers de 2e ligne, que ce soit en agissant sur la rémunération, les conditions de travail, la formation professionnelle, etc.

Rappelons qu’on entend par travailleur de 2e ligne une profession très présente durant le premier confinement et souvent exposée aux contaminations dans l’activité quotidienne du fait des contacts nombreux avec d’autres personnes. 

Le ministère du Travail a indiqué que certaines branches professionnelles se sont d’ores et déjà engagées à faire des efforts significatifs. Il cite notamment le secteur de la propreté qui a pris des engagements concrets : rémunération, négociation sur les conditions de travail avec le sujet de la prévention des risques professionnels, etc.

Des avancées importantes sont également en cours dans d’autres branches :

  • Prévention et sécurité : négociations sur la refonte des classifications avec un objectif d’augmentation de 10 % de la masse salariale en 2023, ouverture d’une négociation sur l’égalité professionnelle d’ici la fin de l’année, etc. ;
  • Transport routier de marchandises : discussions prévues sur la modernisation des classifications et la revalorisation des indemnités de frais de déplacement, etc. ;
  • Secteur des déchets : discussions de branche prévues sur un 13e mois, accès à la formation et perspectives de carrière.

Les travaux se poursuivent avec les branches professionnelles concernées.

(Source Editions TISSOT)