2021, 2022, 2023... Quelles prévisions pour le trafic aérien ?

Rédigé le 29/05/2021


L'Association du transport aérien international (IATA) et Tourism Economics ont publié le 26 mai leurs prévisions sur le trafic aérien post-Covid-19, laissant espérer un retour à la normale d'ici deux ans. 

Vers un retour à la normale dès 2023 ? L'Association du transport aérien international (IATA) et Tourism Economics ont publié le 26 mai une leurs prévisions sur le trafic aérien post-Covid-19. Avec des résultats qui démontrent « que les gens restent désireux de voyager à court et à long terme », estime l'IATA. 

Le détail des prévisions : 

- En 2021, le nombre de passagers dans le monde devrait revenir à 52% des niveaux pré-Covid-19 (2019).

- En 2022, le nombre de passagers dans le monde devrait revenir à 88% des niveaux pré-Covid-19.

- En 2023, le nombre de passagers dans le monde devrait dépasser les niveaux pré-Covid-19 (105%).

D'ici 2030, le nombre de passagers dans le monde devrait atteindre 5,6 milliards. Soit une baisse envisagée de 7% par rapport aux prévisions faites avant la crise sanitaire, et une perte estimée de 2-3 ans de croissance due au Covid-19.

Au-delà de 2030, les voyages aériens devraient ralentir, en raison d'une démographie plus faible et d'une hypothèse de base de libéralisation limitée du marché, avec une croissance annuelle moyenne entre 2019 et 2039 de 3,2% (contre 3,8% estimés avant la crise). 

« La reprise du nombre de passagers est légèrement plus forte que la reprise de la demande mesurée en passagers-kilomètres payants (RPK), qui devrait croître en moyenne annuelle de 3% entre 2019 et 2039. Cela est dû à la vigueur attendue des marchés intérieurs comme La Chine avec un grand nombre de passagers et des distances plus courtes », fait par ailleurs savoir l'IATA. 

(Auteur Brice Lahaye)