Départements confinés, déplacements limités, couvre-feu élargi : le point sur les dernières annonces du gouvernement .

Rédigé le 19/03/2021


Face à la nouvelle progression de l'épidémie de Covid-19, le gouvernement a annoncé jeudi soir des restrictions supplémentaires pour 16 départements. Objectif : éviter de saturer les services hospitaliers. Le point sur les mesures adoptées. 

Confinement pour 16 départements 

Et de trois... 16 départements, dont le taux d'incidence reste très élevé, sont placés une nouvelle fois en confinement, 7 jours sur 7, à partir de ce vendredi soir. Et cela pour, au minimum, quatre semaines.

Les départements concernés sont : les huit départements d’Ile-de-France (Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d’Oise), les cinq départements des Hauts-de-France (Aisne, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Somme), ainsi que les départements des Alpes-Maritimes, de la Seine-Maritime et de l’Eure.  

Quelques nouveautés sont tout de même à prévoir par rapport aux confinements précédents. Ainsi, les écoles, les commerces de première nécessité, les librairies, les disquaires et les coiffeurs resteront ouverts. La sortie en extérieur sera également privilégiée, avec la possibilité de se déplacer dans un rayon de 10 km pour se promener ou faire du sport, et cela sans aucune limitation de durée. L'attestation pour justifier sa sortie fait néanmoins son retour. 

Les déplacements interrégionaux interdits 

La mise en place de ce confinement implique également, de fait, l'interdiction des déplacements interrégionaux pour les 16 départements concernés, sauf motifs impérieux ou professionnels. 

Le couvre-feu à 19h 

Une bonne nouvelle pour les départements non confinés : si le couvre-feu reste de vigueur, il passera de 18h à 19h dans l’ensemble du pays à compter de samedi, pour tenir compte du passage à l’heure d’été prévu dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 mars. 

Télétravail et protocole renforcé en entreprise 

Pour réussir ce nouveau confinement, le gouvernement a également appelé les entreprises et leurs salariés à privilégier le télétravail au moins quatre jours par semaine. Pour les entreprises restant ouvertes, un nouveau protocole renforcé sera proposé la semaine prochaine, notamment pour « le moment des repas », jugé comme particulièrement risqué. 

À noter, enfin, que toutes ces mesures pourront être étendues « si nécessaire à d'autres parties du territoire », a prévenu le chef du gouvernement. 

(source tourhebdo)