Deuxième confinement : pas d’interruption des missions des organismes de formation, des CFA .

Rédigé le 03/11/2020


les organismes de formation et les CFA pourront continuer à accueillir des stagiaires, dans le strict respect des mesures sanitaires. Le distanciel est la règle, mais le présentiel reste ouvert s’il est justifié par la nature de la formation ou les publics accueillis.

Organismes de formation et CFA

Possibilité de maintien de l’accueil des stagiaires en présentiel - Le ministère du Travail précise que les organismes de formation et les CFA peuvent continuer d’accueillir les stagiaires pour les besoins de la formation professionnelle lorsqu’elle ne peut être effectuée à distance. Ce point est d’ailleurs prévu par le décret qui organise le confinement (décret 2020-1310 du 29 octobre 2020, art. 35).

Cette possibilité d’accueil en présentiel reste toutefois réservée aux organismes de formation ou CFA en mesure d’en justifier la nécessité en fonction : de la nature même de l’activité de formation (ex. : formations à un geste professionnel et/ou nécessitant l’utilisation d’un plateau technique) ou en fonction des publics accueillis (notamment les personnes qui ont besoin d’un encadrement pédagogique en présentiel ou qui sont confrontées à des risques de fracture numérique).

Pour prévenir la propagation du virus conformément aux recommandations sanitaires en vigueur, le communiqué de presse précise que, dans ce type de situation, l’accueil physique doit être assuré dans le respect des règles d’hygiène et de distanciation.

Formation à distance dans les autres cas - À défaut de justification de présence nécessaire, la formation doit se poursuivre à distance en recourant si possible aux modalités suivantes : accès à des ressources en ligne, individualisation et coaching quotidien par SMS ou téléphone, programmation en audio ou visioconférence de temps d’échanges, etc.

Maintien du lien avec les stagiaires via des ressources pédagogiques - Le ministère du Travail souhaite éviter les ruptures de parcours. Il propose, comme pour le premier confinement, de mettre à disposition des organismes de formation et des CFA des ressources pédagogiques, à la fois sous la forme de plateformes et solutions techniques permettant de diffuser, d’animer des formations et d’assurer le lien pédagogique à distance, mais aussi de contenus de formation et d’éléments de méthode.

Pour rappel, lors du premier confinement, plusieurs acteurs (AFPA, CNED, Educagri, Kokoroe, Nathan, Openclassroom, Pix, etc.) s’étaient portés volontaires pour mettre à disposition gratuitement :

-des solutions techniques permettant de diffuser des contenus et des activités, d’animer des formations et d’assurer le lien pédagogique à distance ;

-des ressources pédagogiques accessibles aux organismes de formation ;

-des ressources pédagogiques accessibles aux CFA.

Ces ressources, accessibles gratuitement avaient été recensées sur le site du ministère du Travail https://travail-emploi.gouv.fr/coronavirus/formation-a-distance.

(source revuefiduciaire)