Secteur aérien et agence voyages: Le chômage partiel à 100% prolongé jusqu’à la fin de l’année

Rédigé le 01/10/2020


Le chômage partiel à 100% sera prolongé jusqu’à la fin de l’année pour tous les secteurs protégés, dont le tourisme, a annoncé mercredi la ministre du Travail, Elisabeth Borne. 

Une nouvelle importante pour toute la profession. La ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Elisabeth Borne, a annoncé mercredi midi que le chômage partiel à 100% sera prolongé jusqu’à la fin de l’année pour tous les secteurs protégés, incluant par conséquent l'ensemble du secteur du tourisme (voyagistes, agences de voyages, transports aériens de passagers, hôtels, campings, guides conférenciers...).

« On a pris la décision de maintenir l’activité partielle avec zéro reste à charge pour tous les secteurs protégés » comme la culture, l’événementiel ou le sport, a déclaré la ministre à l’AFP, invoquant un souci de « lisibilité » après la décision en ce sens prise mardi pour les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration.  

Une information ensuite confirmée par Les Entreprises du Voyage, présentes mercredi lors du comité de filière tourisme. « Elisabeth Borne et Jean-Baptiste lemoyne ont confirmé la prise en charge de l’activité partielle à 100% par l’Etat jusqu’au 31 décembre au moins. Ils s’engagent également à élargir le dispositif du fond de solidarité afin de le rendre plus accessible aux agences de voyages », indiquent Les Entreprises du Voyages dans un communiqué. 
 

D'autres dispositifs annoncés le 12 octobre ? 

Le gouvernement avait confirmé mardi la prolongation du chômage partiel à 100% jusqu'au 31 décembre pour le secteur de l'hôtellerie, de la restauration et des cafés, à l'issue d'une rencontre avec des représentants du secteur. Mais les autres professionnels du tourisme attendaient encore des réponses. 

Qu’en sera-t-il pour les autres aides, comme le fonds de solidarité ou l’exonération des charges fiscales ? Le prochain rendez-vous gouvernemental pourrait bien apporter quelques réponses supplémentaires à l’ensemble du secteur. « Le 12 octobre, le Premier ministre réunira autour de lui le Comité interministériel pour le tourisme. Ce sera l’occasion, au-délà du bilan de la saison estivale, de faire un point sur la situation économique du secteur. Et le cas échéant, d’adapter certains outils », a fait savoir le secrétaire d’État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, interrogé mercredi matin sur BFM Business. 

(source Tour Hebdo)